Gouvernance

CellCAN repose sur une structure de gouvernance solide, assurant une surveillance de gestion appropriée, une rigueur, une efficacité et un cadre de responsabilisation dans la réalisation de sa mission et ses orientations stratégiques, en tant qu'organisation multicentrique et multidisciplinaire. 

Conseil d’administration

Le principal organe directeur de CellCAN est son conseil d’administration, dont le rôle premier consiste à lui fournir une orientation stratégique globale. Le conseil d’administration assure la direction générale de l’organisme et veille à ce que celui-ci réalise sa mission et ses objectifs conformément à ses valeurs et à ses convictions. Le conseil d’administration doit aussi s'assurer que la gestion financière de CellCAN satisfait aux normes de l’Agence du revenu du Canada et d’Industrie Canada.

Les membres du conseil d’administration sont d’éminents professionnels de la gouvernance, des finances, du droit et des communications. Les voici :

 Dr Pierre Duplessis

Dr Pierre Duplessis, président

Le Dr Pierre Duplessis est titulaire d’un doctorat en médecine de l’Université de Montréal, d’une maîtrise en santé publique avec majeure en administration de la santé de l’Université Harvard et d’un certificat de spécialiste en médecine communautaire de l’Université Laval. Il a commencé sa carrière comme médecin généraliste puis a œuvré en santé publique pendant 15 ans. Il a également occupé différents postes administratifs dans le domaine de la santé. De 1997 à 2007, il a été secrétaire général et directeur général de la Croix-Rouge canadienne. À ce titre, il a restructuré et repositionné l’organisme après le transfert du programme du sang en 1998. Le Dr Duplessis a enseigné à l’Université McGill, à l’Université de Montréal et à l’Université d’Ottawa; il a publié de nombreux articles et deux livres. Il est maintenant consultant en gestion et en santé publique et a récemment été renommé professeur associé à l’Université de Montréal.

William Brock

William Brock, vice-président

William Brock est associé au sein du cabinet d’avocats Davies Ward Phillips & Vineberg LLP. En septembre 2004, on lui a diagnostiqué une leucémie myéloïde aiguë, sept ans après le décès de son père de cette même maladie. M. Brock a survécu grâce aux soins compétents des médecins et du personnel soignant de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, après avoir reçu un don de moelle osseuse de son frère. Une fois guéri, il a contribué à la mise sur pied du Fonds William Brock en enseignement et recherche sur les cancers du sang. Au printemps 2010, à l’occasion du 5e anniversaire de sa greffe de moelle osseuse, il a parcouru l’Europe en vélo afin de lever des fonds pour la recherche. Il a publié un livre intitulé Portraits d’espoir, pour soutenir le Fonds et redonner de l’espoir aux patients atteints de cancers du sang. En mars 2015, avec son épouse, il a lancé la Chaire Maryse et William Brock pour la recherche appliquée en greffe de cellules souches.

David Dolphin

Dr David Dolphin

En tant que vice-président, développement technologique à Quadra Logic Technologies (QLT), David Dolphin a joué un rôle clé dans la mise au point du Visudyne, un médicament utilisé dans le traitement de la forme humide de dégénérescence maculaire. Il détient plus de 260 brevets, est l’auteur et éditeur de19 livres et a publié plus de 400 articles. En 2002, il a été le corécipiendaire du Prix Galien. En 2004, il a reçu le prix Heroes of Chemistry décerné par l'American Chemical Society et a été nommé officier de l'Ordre du Canada en 2006. Avant de travailler pour QLT, M. Dolphin a été doyen par intérim de la Faculté des sciences de l’Université de la Colombie-Britanique. Il a fondé et présidé le British Columbia Innovation Council et a siégé sur de nombreux conseils d’administration notamment ceux de la Fondation canadienne pour l’innovation, de Genome BC, et d’Alberta Innovates-Health Solutions. Il est l’un des membres fondateurs de Center for Drug Research and Development et actuel président du conseil d’administration.

 

Fiona Fitzgerald 

Fiona Fitzgerald est actuellement la responsable de la zone nationale de GE Healthcare Canada, Life Science. Elle a la responsabilité de tous les produits commerciaux au Canada dans les portefeuilles de la recherche, du bioprocessus, de la technologie cellulaire et des services. Elle a été employée chez GE au Canada depuis 1995. Elle a également travaillé au Royaume-Uni et aux États-Unis avec GE. Elle a longtemps été impliquée dans des partenariats universitaires / industriels depuis son premier rôle en matière de transfert de technologie pour l'Université de Cambridge et GE. En plus d'un baccalauréat en sciences biochimiques appliquées, elle a également un diplôme d'études supérieures en sciences de gestion. Elle est également diplômée du Chartered Institute of Marketing. Fiona a siégé sur divers comités fédéraux du Gouvernement du Canada, y compris le programme CREATE du NSERC et plusieurs comités d'évaluation du Centre d'excellence du NSERC. En 2014, elle a présidé le comité CREATE. Elle détient actuellement membres du conseil d'administration au CIMTEC, au MDCC et au Conseil consultatif pour le Centre de bioingénierie et de biotechnologie de l'Université de Waterloo. À court terme, la mission de Fiona est de mieux développer le portefeuille des sciences de la vie de GE au Canada. Afin d'atteindre cet objectif, elle contribue activement aux partenariats dans le domaines des cellules souches, des anticorps monoclonaux, de l'inflammation et des maladies infectieuses. Elle est également un mentor actif du groupe GE Women's. En tant que mentor chez GE, elle aide les femmes de niveau junior dans l'organisation à trouver leur parcours professionnel.

 Jean Picard

Jean Picard, Trésorier

Jean Picard est associé et cofondateur du groupe Pluridis, un cabinet offrant des services de conseil en gestion aux entreprises. Sa carrière dans les services-conseils s’étend sur plus de 30 ans. Ses spécialités incluent la gestion de la performance, la planification et le contrôle, ainsi que la gouvernance. C’est lui qui a introduit et mis en application la méthode d’optimisation des ressources dans le secteur de la santé. Des audits internes utilisant cette méthode ont été conduits dans plusieurs établissements de soin au Québec. Il a aussi dirigé de nombreux projets portant sur la gestion de la santé et de la recherche pour différentes facultés et entités de l’Université McGill, notamment le Bureau du transfert de technologie. Au cours des dernières années, il a conseillé de hauts dirigeants d’organismes à but non lucratif en matière de planification stratégique et d’élaboration de plans d’action. Il a également été membre du conseil d’administration de nombreux organismes. Mr Picard est titulaire d’une maîtrise en sciences commerciales de HEC Montréal. Il est membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec.

Dr Armand Keating

Dr Armand Keating

Dr Armand Keating est directeur du programme de Thérapie cellulaire au University Health Network de Toronto. Il a obtenu son doctorat en médecine à l'Université d'Ottawa et a suivi une formation en médecine interne et en hématologie à l'Université de Toronto. Il a reçu une bourse de recherche de l'Université de Washington et du Fred Hutchinson Cancer Research Center de Seattle (État de Washington). Le docteur Keating s’intéresse particulièrement à la thérapie cellulaire anticancer, à la greffe de sang et de moelle osseuse, à la leucémie, au lymphome et à la médecine régénératrice. En 1986, il a mis en place le Programme de greffe de moelle osseuse et de sang autologue de l'Université de Toronto. Le Dr Keating a fait partie et présidé plusieurs comités d'évaluation scientifique, notamment pour le US National Cancer Institute, l'Institut national du cancer du Canada et la Leukemia and Lymphoma Society. Le Dr Keating fait partie des comités de rédaction de nombreuses revues scientifiques. Il est membre fondateur de CellCAN, dont il préside le comité directeur.

Dr David Phipps

Dr David Phipps

Dr Phipps est directeur de la recherche et de l’innovation à l’Université York de Toronto. Il est responsable de la gestion de l’ensemble les bourses et des contrats de recherche, incluant le transfert de connaissances et de technologies. À ce titre, il dirige la division de mobilisation des connaissances de York qui offre des services aux chercheurs, organismes communautaires et agences gouvernementales qui souhaitent maximiser les impacts économiques, sociaux et environnementaux de la recherche universitaire. Il dirige également Research Impact – Réseau Impact Recherche, un réseau canadien de mobilisation des connaissances qui regroupe dix universités à travers le Canada. En 2011 et en 2012, le Dr Phipps a été nommé le mobilisateur de connaissances le plus influent au Canada. Il est titulaire d’un doctorat en immunologie de l’Université Queen (Kingston, Ontario) et a suivi des études postdoctorales en recherche sur le VIH au University Health Network de Toronto. En 2001, il a terminé un MBA à l’École de gestion Rotman de l’Université de Toronto.

Dr Denis Claude Roy

Dr Denis Claude Roy

Dr Denis-Claude Roy est directeur du laboratoire de thérapie cellulaire et directeur scientifique du Centre de recherche de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal. Il est également directeur général de CellCAN, professeur titulaire à l’Université de Montréal et chargé de cours à l’Université McGill. Le Dr Roy a étudié en médecine à l’Université de Montréal et suivi une formation postdoctorale en immunologie des tumeurs au Dana-Farber Cancer Institute de l’Université Harvard. Ses intérêts de recherche se concentrent sur l’immunologie des greffes de cellules souches, et plus particulièrement sur le traitement des greffons permettant d’éliminer les rejets et d’optimiser leur action anticancéreuse. Il a publié une centaine d’articles dans des revues prestigieuses, ainsi que des chapitres de livres et a formé plus de 55 étudiants à la maîtrise, au doctorat et au postdoctorat. Il a également fait partie de nombreux comités d'évaluation scientifique.

Philip Welford

Philip Welford, Secrétaire

Philip Welford a récemment été directeur exécutif et chef de l'exploitation au Réseau de Cellules Souches. Avant son rôle auprès du RCS, il était vice-président des partenariats stratégiques de JDRF Canada, poste qu'il a occupé pendant deux ans et demi. Philip a également été chef d'état-major dans les organismes du gouvernement fédéral, y compris le chef d'état-major du ministre d'État à la science et à la technologie, le ministre d'État à l'Agence fédérale de développement économique pour le sud de l'Ontario et le directeur des affaires parlementaires pour le développement de la recherche et la pharmacie, l'association de l'industrie représentant les chercheurs pharmaceutiques au Canada.

Équipe de gestion

Le directeur général est responsable de la gestion de CellCAN, avec le soutien du Comité directeur et du Comité consultatif scientifique international. La structure organisationnelle de CellCAN bénéficie de la synergie qui existe entre ses membres et leurs collaborateurs respectifs. L’équipe de gestion chapeaute les activités d’exploitation et d’administration afin d’en assurer le contrôle et la prise en charge au quotidien.

Toutes les activités d’exploitation sont supervisées et administrées par une équipe de gestion (chef de projet, coordonnateur administratif et responsable d’exploitation à temps partiel désigné par chaque établissement aux fins de liaison) qui travaille sous l’autorité du directeur général.

  • Dr Denis Claude Roy - directeur général
  • Vanessa Laflamme - directrice de l’exploitation
  • Craig Hasilo - directeur scientifique
  • Marie-Ève Desormeaux - chargée de projet et responsable de l'administration

Comité directeur

Le Comité directeur conseille le directeur général relativement à l’élaboration et à l’exécution des stratégies de demande et d’affectation des subventions, ainsi qu’à la sélection des projets et à leur répartition entre les partenaires de CellCAN. Le Comité directeur appuie également le directeur général dans la recherche de financement, nouveau et complémentaire.

Le comité est composé des directeurs des centres de thérapie cellulaire et des plateformes d’expertise transversale.

  • Dr Armand Keating (président, Université de Toronto)
  • Dre Lucie Germain (Université Laval)
  • Dre Bartha Knoppers (Université McGill)
  • Dr Greg Korbutt (Université de l’Alberta)
  • Dr James Piret (Université de la Colombie-Britannique)
  • Dr Denis Claude Roy (Hôpital Maisonneuve-Rosemont)
  • Dr Duncan Stewart (Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa)

Comité consultatif scientifique international

Le Comité consultatif scientifique international (CCSI) est un groupe d’experts externe créé dans le but d’assurer la pertinence et la qualité de l’information scientifique utilisée à CellCAN. Le CCSI agit à titre de conseiller scientifique et technologique en ce qui a trait aux tendances émergentes, aux défis et aux possibilités de la thérapie cellulaire et tissulaire au Canada et à l’étranger. Il conseillera également le directeur général sur l’orientation de la recherche, sur les occasions de partenariats scientifiques et commerciaux ainsi que sur les questions scientifiques particulières qui lui seront présentées.

Ce comité est formé d’experts et de chercheurs externes renommés :

  • Dr Adrian Gee, Ph. D. - professeur de médecine et de pédiatrie et directeur du laboratoire d’applications cliniques, Baylor College of Medicine, Houston (É.-U.)
  • Dr Philippe Hénon, Ph. D. - directeur, Institut de recherche en hématologie et transplantation, Mulhouse (France) et directeur scientifique, CellProthera
  • Dr. Geoffrey Lomax, Ph. D. - Officier supérieur, CIRM Infrastructure stratégique 
  • Dr Jerome Ritz - directeur administratif, Connell O'Reilly Cell Manipulation Core Facility, Dana Farber Cancer Institute, Boston (É.-U.)

Structure

Partager

Centre d'assistance

Vous avez des questions sur votre santé, sur la santé d'un proche, et ce que la thérapie cellulaire ou la médecine régénératrice peut vous offrir? Vous cherchez des solutions pour la réalisation de vos projets de recherche? Nous pouvons mettre la force de notre réseau à votre service. Écrivez-nous!

Question

Toutes les cliniques à travers le monde proposant des traitements à base de cellules souches sont sécuritaires.